Comment écrire le meilleur email de prospection possible

Sophia Ellis
mai 09, 2017

Je pense que le plus gros challenge d’une équipe de marketing ou de vente est l’argumentaire utilisé dans la prospection par email. Que cela soit pour les relations publiques, pour trouver un potentiel partenariat ou envoyer des emails en masse, l’objectif est le même. Seulement deux choses comptent au final: le taux d’ouverture et clics ou les réponses. C’est tout.

J’ai récemment essayé quelque chose de complètement différent; j’ai essayé une version de mail la plus courte  et la plus directe  possible, que je n’avais jamais testé auparavant. Le résultat? Presque 70% de taux d’ouverture et 40% de clics. Je vais donc vous donner les quatre éléments clés qui sont la cause de la réussite de cet email.

1. Un objet direct mais quelque peu vague

J’ai souvent écrit des objets très détaillés dans mes emails.  Ils étaient toujours un peu trop longs et présentaient bien trop d’information sur le sujet de mon mail. Honnêtement, je pense que cela donnait à mon destinataire bien trop de raisons de supprimer mon email directement. Il n’y avait pas de suspens, aucune raison d’ouvrir le mail, surtout si cela ressemblait à un argumentaire de vente. Maintenant, j’utilise des objets plus personnels restant relativement flous avec un petit détail qui permet de différencier mon mail de ceux des nombreuses newsletters  auxquelles vous regrettez de vous êtes inscrits.

2. Une introduction professionnelle à la conversation

J’ai trop souvent commencé mes mails par des paragraphes entiers d’introduction trop longs et hyper-personnalisés. Ca montre l’effort de rédaction du mail mais c’était surtout ennuyant au possible.  Je suis sûre que, même si le mail avait été ouvert, il aurait été supprimé dès l’instant où le lecteur se serait rendu compte que rien n’était intriguant dans les dix premières phrases. La communication d’aujourd’hui doit être rapide. Même avec les emails, le moyen de communication le plus lent d’internet, vous devez être clair et bref pour garder l’attention du destinataire. La majorité des professionnels reçoivent 88 emails par jour. Aucun d’entre eux n’a de temps à perdre en lisant une dissertation bien construite.

Je suis passé à une seule phrase, ce qui permet de capter l’attention du lecteur.

Voici un exemple:

C’est personnel, direct et cela offre tout de suite une information intéressante au lecteur. Très peu de gens refuseraient de lire ce mail.

3. Des chiffres

La troisième chose qui constitue un bon email de prospection sont les preuves. Vous essayez d’entraîner votre potentiel client vers une action spécifique, que ce soit en répondant ou en cliquant sur un lien redirigeant vers un site Web. Il n’y a rien qui motive le prospect autant que les chiffres. Si vous pouvez donner à quelqu’un des raisons valables pour lesquelles il aurait besoin d’agir, il sera plus susceptible de le faire. Ne perdez pas de temps avec des promesses vagues. Cela enlève le côté agressif de la vente lorsque vous présentez des faits sans aucune émotion et laissez le destinataire prendre une décision. Si votre entreprise est moins axée sur les chiffres mais plutôt sur les relations, citez une entreprise ou une personne qui pourrait renforcer votre crédibilité.

4. Un appel à l’action qui leur est destiné


Après avoir utilisé ce modèle de mail, j’ai reçu trois appels à la suite en seulement quinze emails envoyés en une heure. Quelque chose dans le mail avait réellement incité les gens à tout de suite prendre le téléphone et à m’appeler. Sans un fort appel à l’action, peu importe la manière dont vous avez essayé de convaincre votre interlocuteur au début, vous finirez par perdre son intérêt. Le lecteur, une fois impliqué, a besoin de connaître la démarche à suivre par la suite. Faites en sorte que cela soit clair pour lui, et mettez la balle dans son camp.

Voici un exemple d’une dernière phrase d’appel à l’action qui a vraiment fonctionné pour moi:


Je lui explique exactement quelle est la prochaine étape et je le laisse décider. Ce n’est pas trop insistant, mais cela ne le laisse pas se demander ce qu’il faut faire ensuite.

Selon votre marché et votre entreprise, vos emails peuvent évidemment varier. Toutes les industries et tous les produits ne sont pas identiques. Mais il ne faut pas oublier que vos potentiels clients sont avant tout humains et que vous essayez d’attirer leur attention et de les motiver à travailler avec vous. Je pense que ces quatre éléments peuvent vous aider à atteindre ces objectifs. Nos conseils peuvent être appliqués à une grande variété de mails et je suis sûre que vous verrez des résultats auxquels vous ne vous attendez pas en réalisant de simples changements comme ceux que je viens de vous citer.

Essayez gratuitement et changez votre manière de travailler